Santé et développement de l'intestin

Répondre aux besoins des porcs et les protéger des maladies grâce à une nutrition et de bonnes pratiques d’élevage adaptées sont les éléments clés qui permettent d'atteindre l’expression du potentiel génétique maximal des porcs et de réduire les coûts de production. Ces éléments sont les conditions sine qua non du succès d'un élevage, surtout dans un contexte difficile.

En santé porcine, le mot clé est «prévention » à travers l’hygiène et la vaccination, qui sont des investissements limités comparés aux importantes conséquences économiques des maladies.

Les défenses de l'organisme sont des mécanismes complexes qui doivent être renforcés à l'aide de vaccinations. Ces défenses doivent aussi être protégées des toxines qui les affaiblissent. Une nutrition adaptée favorise aussi la mise en place d'un intestin sain.

Soixante-dix pour cent des anticorps qui circulent dans l'organisme proviennent de l'intestin. Un certain nombre d'agents pathogènes sont capables d’affaiblir le système immunitaire de réduire l'immunité via des actions directes et indirectes. Certains antibiotiques et la plupart des mycotoxines réduisent cette immunité et sont la cause de maladies subcliniques qui ont toujours pour conséquence une diminution des performances.

Une conséquence bien-connue de la dépression du système immunitaire par les mycotoxines est la réactivation de troubles chroniques, bien documentée dans les cas de l’Erysipelotrix r. et des infections associées (érysipéloïde, érysipèle, bacille du rouget), la salmonellose, la colibacillose, la dysenterie porcine, et la campylobactériose, par l’affaiblissement de la réponse vaccinale comme démontrée dans les cas d’érysipéloïde.

Un intestin sain diminue la stimulation immunitaire et évite ainsi une dépense inutile en énergie et protéines, tout en augmentant la capacité de l'animal à faire face aux maladies. Les mycotoxines peuvent aussi engendrer une perméabilité de l'intestin, dégradant la barrière intestinale qui protège des toxines et des bactéries.

Il faut beaucoup de temps à l'appareil digestif d'un porcelet pour arriver à maturation. Il passe d'abord par une augmentation de l'acidité stomacale avant le développement de la microflore intestinale et la production des enzymes digestives.

L'acidification permet la colonisation précoce de l'intestin immature par des souches bactériennes « utiles » qui permettent de combattre les bactéries pathogènes. Cela laisse le temps au porcelet de développer un système immunitaire résistant afin de se défendre contre les invasions bactériennes et d'absorber les nutriments plus efficacement.

L’utilisation d’additifs phytogéniques améliore la santé de l’intestin et le développement d’une microflore intestinale bénéfique ce qui maintient l’ingestion d’aliments et améliore l’indice de consommation. Elle permet également de stimuler l’activité antioxydante des cellules intestinales tout en limitant les phénomènes inflammatoires intestinaux

Produits

Digestarom®

Digestarom®

Digestarom® est une gamme de produits phytogéniques spécifiquement formulés pour supporter la fonction digestive et améliorer l'efficacité alimentaire grâce à une combinaison unique d'ingrédients aux propriétés aromatisantes et biologiques. Digestarom® convient pour l'alimentation de la volaille, des porcs, des ruminants, des poissons et des crevettes et des animaux de compagnie.

En savoir plus

Biotronic®

Biotronic®

La gamme de produits Biotronic® SE associe en synergie une sélection d'acides organiques et inorganiques et leurs sels, qui améliorent l'hygiène de l'alimentation et de l'eau via une baisse de pH et du pouvoir tampon, inhibant le développement des bactéries Gram-négatives comme Salmonella sp. et E. coli. Biotronic® peut être utilisé dans l'alimentation des volailles, des porcs, des veaux et des poissons.

En savoir plus

Mycofix®

Mycofix®

La gamme de produits Mycofix® regroupe des additifs, spécifiquement conçus pour protéger l'animal, qui agissent en désactivant les mycotoxines contaminant l'aliment. Mycofix® convient à l'alimentation de la volaille, des porcs et des ruminants, des poissons et des crevettes.

En savoir plus

Des questions sur ce thème ?